LE REGULATEUR

Le régulateur est une horloge de précision que les horlogers utilisaient jadis pour observer la marche de leurs montres. Leur précision peut arriver au niveau de la précision du quartz.

Il y a deux raisons principales pour cette grande précision. L’une est que ces horloges restent fixes et ainsi subissent aucun choc externe. L’autre est la grande dimension de leur résonateur qui est donc dans ce type d’horloge un pendule. Les régulateurs ont la particularité de battre la seconde. Ainsi l’horloger pourra entendre la seconde et la transposer à l’heure qu’il lira sur le garde-temps observé.

Pour battre la seconde la longueur théorique du pendule entre son point d’attache et son centre de gravité devra être exactement d’un mètre. En pratique cette distance sera très légèrement inférieur pour compenser le retard créé par l’échappement. La fréquence de ces horloges est de 0,5 Hz, car elles effectuent une oscillation en deux secondes ce qui correspond à 3’600 alternances/heure donc une alternance par seconde. Ces horloges ont aussi une très basse amplitude d’environ 1,5 degrés ce qui ne pose pas de problème car elles subissent aucun choc externe et donc un long pendule est privilégié à une haute amplitude.

Une autre raison de la grande précision de ces horloges est qu’ils ont bien souvent une compensation thermique au mercure. Ainsi la lentille de leur pendule ressemble souvent plus à un récipient, pas forcément translucide, qui peut contenir environ un demi litre de mercure. Ce volume de mercure représente une masse de près de 7 kg. Ce mercure va faire la compensation thermique. Ainsi lorsque le régulateur se refroidit le pendule va se raccourcir mais le mercure va descendre. Ainsi la distance entre le point d’attache du pendule et son centre de gravité reste le même. A l’inverse, lorsque le régulateur se réchauffe le pendule s’allonge mais le mercure monte. Ainsi la distance entre le point d’attache et le centre de gravité du pendule reste à nouveau la même.

Il y a aussi bien souvent des mécanismes de réglage fin qui couronne la précision de ces régulateurs à l’extrême. Leurs cadrans sont aussi connus pour une spécificité, ils ont bien souvent au centre uniquement l’aiguille des minutes, l’heure et la seconde étant souvent sur deux autres cadrans décentrés. Ce type d’affichage est aussi apparu dès le XXème siècle sur des montres bracelets.

Devenez Contributeur

HOROPEDIA est une plateforme participative et toutes contributions au contenu, définitions, images, illustrations ou autres idées sont les bienvenues. Le partage de la connaissance est au coeur de cette démarche.